Deuxième phase : 2015-2019

En septembre 2015, c’est dans une ambiance de fête que le musée des Beaux-Arts a lancé la seconde et dernière phase du chantier : à l’occasion des Journées du patrimoine, visites, ateliers, spectacles et musique ont lancé le déménagement des œuvres du XVIIe au XXIe siècles.

 

 

 

La phase 2 est aussi la plus spectaculaire

La rénovation du musée des Beaux-Arts de Dijon représente un vaste projet de métamorphose. Elle a pour objectif de valoriser les collections dans un monument totalement restauré. Elle vise également à mieux accueillir le public dans un établissement plus grand, plus confortable, plus convivial, au service de l’attractivité nationale et internationale de Dijon. Engagée depuis février 2016, la deuxième et dernière phase de travaux est aussi la plus spectaculaire. D’une durée de trois ans, elle est dédiée à la rénovation des 50 salles dans lesquelles seront présentées les collections de l’Antiquité et celles du XVIIe au XXIe siècle.

Quelques chiffres du chantier

33 mois de travaux

2 maîtres d’œuvres

25 entreprises

7900 m2 de surface utile de chantier (extérieur et intérieur développé dans les niveaux)

250 mètres linéaires de palissades

350 m2 pour le visuel sur bâche de la Cour d’Honneur

 

 

 

Le déménagement des collections, un événement en amont de la rénovation

Pour faire place à la phase 2 de rénovation du musée, les salles qui abritent les œuvres du XVIIe au XXIe siècle ont été entièrement vidées. Le déménagement des collections vers des réserves ou des ateliers de restauration a fait figure d’événement. De septembre 2015 à janvier 2016, les équipes du musée étaient à pied d’œuvre pour préparer, emballer, protéger, déplacer les œuvres. Le musée a vécu des situations exceptionnelles comme la sortie de certaines œuvres par les fenêtres ou encore le recours à un système de dépose spécifique pour le plafond de la salle des statues, toile de plus de 40 m2.

 

Pendant ce temps là...

Ce chantier est mis à profit pour procéder à une nouvelle campagne de restauration d’œuvres. Les réserves du musée servent d’atelier à des spécialistes venus de toute la France, voire de l’étranger, experts en peinture, sculpture et mobilier. Les œuvres les plus complexes à restaurer sont orientées vers le Centre de recherche et de restauration des musées de France à Versailles.