Dernières acquisitions

Les collections s'enrichissent par des achats, des dons, des legs ou des dépôts d'autres musées. Les nouvelles acquisitions sont régulièrement mises en lumière.

La Société des Amis des Musées de Dijon, en donnant L'Action de Jean-François Colson, a permis au musée de réunir ce tableau à son pendant Le Repos, qui compte parmi les chefs-d’œuvre du XVIIIe siècle, et dont il avait été séparé il y a plus de deux siècles.

Les artistes bourguignons ou actifs en Bourgogne sont à l’honneur, que leur renommée soit demeurée locale ou qu’ils comptent parmi les grands maîtres de l’art français. Le Premier Renard, Portrait de la famille Corbabon dans un paysage de Jean-Claude Naigeon, la Vue du château de Dijon par Jean-Baptiste Lallemand, des céramiques d'André Metthey, des œuvres de François et Sophie Rude viennent compléter des ensembles déjà existants.

L’art français du XXe siècle, point fort de la donation Granville, est renforcé par l’ouverture à des artistes qui n'y étaient pas ou peu représentés : Joseph Csaky, Etienne Béothy, François Stahly, ou encore Roger Bissière.

Le musée des Beaux-Arts s'ouvre au XXIe siècle en gardant trace des interventions des artistes invités à travailler autour des collections ou du palais ; Le Salon de Zhu Hong, réinterprétation du salon Gaulin du musée, a ainsi rejoint les collections.​