Collections

Les collections du musée des Beaux-Arts de Dijon sont parmi les plus riches des musées français. De l'Antiquité à l'art contemporain, de la peinture aux arts décoratifs en passant par les dessins et les sculptures, toutes les formes d'art sont représentées au sein des quelques 130 000 œuvres conservées. Les collections médiévales sont sans doute les plus remarquables, par leur qualité et leur quantité.

Si le musée est surtout connu pour les tombeaux des ducs de Bourgogne, présentés au sein de la grande salle du palais, ceux-ci ne doivent pas faire oublier les autres points forts des collections, que sont les portraits funéraires du Fayoum (datant de l'Égypte romaine) ou les chefs d'œuvre de la peinture européenne de la Renaissance au XIXe siècle (Le Titien, Guido Reni, Philippe de Champaigne, Eugène Delacroix, Théodore Géricault, Edouard Manet ou encore Claude Monet). Les artistes bourguignons, parfois méconnus en dehors de leur région d'origine malgré leur importance, sont particulièrement mis en valeur : c'est ainsi que le musée des Beaux-Arts de Dijon peut présenter des ensembles riches et cohérents pour Pierre-Paul Prud'hon, François Rude, Jean-Baptiste Lallemand  ou encore Félix Trutat, mort à 24 ans alors qu'il était l'un des portraitistes français les plus prometteurs de sa génération. Concernant le XXe siècle, la Seconde Ecole de Paris constitue le point fort de la collection, autour des œuvres de Nicolas de Staël, Maria-Helena Vieira da Silva et Charles Lapicque. L'art d'aujourd'hui n'est pas oublié : le musée conserve ainsi plusieurs œuvres de Yan-Pei Ming.

 

Le musée des Beaux-Arts de Dijon conserve, à l'instar de nombreux musées français, des œuvres M.N.R qui cachent derrière ce sigle un passé mouvementé depuis la seconde guerre mondiale. Spoliées et volées par les armées nazies, plus de 60 000 œuvres furent récupérées à l'issue du conflit. Dès 1945, la France fait des restitutions d’œuvres d’art une priorité, au titre des réparations dues par l’Allemagne. La plupart d'entre elles ont donc été rapidement restituées à leurs propriétaires. D'autres furent vendues par les Domaines, tandis que d'autres étaient confiées à la garde des musées nationaux. Elles constituent ce qu'on appelle des M.N.R, « Musées Nationaux Récupération ». Près de 2000 œuvres sont encore conservées dans les musées français, sous cette appellation, faisant l'objet d'une gestion et d'une communication spécifiques.