XIXe siècle

F. Rude, Le Départ des Volontaires de 1792, dit «La Marseillaise », maquette originale en plâtre, vers 1830-35Dominées par l'École française, les collections du XIXe siècle forment un ensemble homogène qui fait la part belle aux artistes d'origine bourguignonne. Du romantisme au symbolisme, en passant par le réalisme, l'académisme et l'impressionnisme, cette collection reflète les mutations d'un siècle foisonnant et novateur.

Peintures et études romantiques de Théodore Géricault, Louis Boulanger, Célestin Nanteuil, Victor Hugo et Sophie Rude sont complétés par les sculptures de François Rude, Jean-Baptiste Carpeaux et Emmanuel Fremiet, ainsi que par une série de bronzes animaliers de Louis-Antoine Barye. Mis à la mode par la conquête française de l'Algérie en 1830, l'Orient révèle à la jeune génération romantique la magie de la couleur et de la lumière, particulièrement sensible dans les esquisses marocaines d'Eugène Delacroix. 

La Révolution de 1848 favorise l'émergence d'un art social et réaliste, incarné par Gustave Courbet et ses émules bourguignons, Alphonse Legros (L'Ex-Voto) et Félix Trutat. Dans le genre du paysage, ce courant naturaliste est plébiscité par un groupe de peintres qui se rassemblent, dès les années 1830, à Barbizon, afin de travailler sur le motif. Théodore Daubigny, Théodore Rousseau et Jean-François Millet sont représentés dans les collections dijonnaises par un ensemble d'esquisses et de feuilles d'études.E. Manet, Méry Laurent au chapeau noir, pastel sur toile,1882

L'impressionnisme et le néo-impressionnisme sont représentés par des chefs-d'œuvre d'Edouard Manet, Louis-Eugène Boudin, Claude Monet, Alfred Sisley, Camille Pissarro et Henri-Edmond Cross.

Le symbolisme impose dans les dernières années du siècle une conception spirituelle héritée de Gustave Moreau (Le Cantique des Cantiques) : comme l'attestent les pastels oniriques d'Odilon Redon et d'Aman-Jean. A la même époque, les Nabis privilégient les scènes d'intérieur bourgeois, peintes avec de larges aplats colorés (Félix Vallotton, Femme se coiffant).

 

 

 

J. Tissot, La Japonaise au bain, huile sur toile, 1864G. Moreau, Le Cantique des Cantiques, huile sur toile, 1853F. Ziem, Constantinople, huile sur toile, fin du XIXe siècleE. Delacroix, Le Sultan Mulay-Abd-er-Rahman recevant le comte de Mornay, ambassadeur de France, huile sur toile, vers 1832-33C. Monet, Etretat, la porte d'Aval : bateaux de pêche sortant du port, huile sur toile, vers 1885